La maitresse de Rome

21.3.16


Il y a des blogs que j'aime depuis des années et dont les lectures conseillées sont toujours de qualité. Plume de Cajou est pour moi, une vraie référence dans le domaine et j'aime parcourir son blog pour faire augmenter ma pile à lire. L'été dernier, j'ai eu l'agréable surprise de recevoir dans ma boite aux lettres : ses coups de coeur. Une belle surprise qui m'a fait découvrir une saga extraordinaire dont voici mon avis sur le premier tome. Je remercie encore Plume de Cajou pour cette belle découverte livresque mais surtout pour sa gentilesse.



Kate Quinn { Pocket } 2013
690 pages { langue française } 5,87 euros
Jeux du cirque, complots, banquets, orgies... Dans cette formidable saga antique, Kate Quinn fait revivre avec panache l'univers dépravé et sanglant de la Rome du Ier siècle.
Jeune esclave juive soumise aux caprices de l'arrogante Lepida Pollia, sa maîtresse, Thea connaît pour la première fois le bonheur dans les bras du gladiateur Arius le Barbare, la nouvelle coqueluche de Rome. Mais leur idylle attise la jalousie de Lepida, qui s'emploie de son mieux à les séparer.
Cette dernière n'est pas le seul obstacle à se présenter sur la route des deux amants. Grâce à ses talents de musicienne, la belle Thea ne tarde pas à être remarquée de l'aristocratie romaine... et d'un dangereux admirateur : l'empereur Domitien, un homme brillant mais cruel qui en fait sa favorite. Devenue la femme la plus influente de Rome, Thea doit plus que jamais garder son amour pour Arius secret.


"La méchanceté, pour se faire encore pire, prend le masque de la bonté." - Publius Syrus


Théâtre de complots, théâtre d’alliances. Rome est une pièce à ciel ouvert où les hommes et les femmes s’affrontent pour un triomphe, un regard, une place dans la société.
Pouvoir et illusion, le faste des apparences cache des réalités plus cruelles et injustes. Sous l’or, le fer se rouille jusqu’à complétement disparaitre. Kate Quinn gratte le vernis et nous invite à plonger dans ce passé d’intrigues, où les personnages sont des manipulateurs hors pairs.

On suit plus particulièrement le destin de Théa, esclave au service de Lepida Pollia. Deux jeunes femmes dont les classes sociales s’opposent et qui vont être amenées à se rencontrer, se détester pour le pouvoir. Un pouvoir voulu ou subi.
L’Histoire se mêle à leur destinée, privée de liberté ou libre de manipuler, nos héroïnes mettent en avant leurs talents pour s’offrir le luxe d’être heureuse.
Théa est un personnage que l’on aime suivre et qu’on apprend à connaitre. Loin d’être la victime, elle m’a plus d’une fois surpris. Il faut quand même souligner que ce personnage n’aurait pas cette force, si Lepida n’était pas là. Lepida est une garce comme on les aime ! Ca doit être jouissif d’écrire un personnage aussi mesquin.
Kate Quinn offre une pléiade de personnages et il serait laborieux de tous vous les énumérer mais rapidement on s’attache à Arius, ce barbare gladiateur qui devient le héros des arènes. Impossible d’être insensible à la fragilité de Julia, la nièce de l’empereur Domitien ... La sagesse de Marcus ... Sans compter, l’apparition des générations à venir : Vix et Sabine, deux enfants, fruits de cette machination.

La maitresse de Rome démontre que l’humilité, la bravoure se cache dans le coeur des plus démunis.
Kate Quinn offre au lecteur un billet avec la mention :Rome Antique. Certes historiquement, l’auteur s’offre des raccourcis, quelques facilités mais je ne m’attendais pas à lire un essai surtout que je n’ai pas relevé d’anachronisme.
La maitresse de Rome est surtout une romance sous fond historique et quelle romance !

Kate Quinn arrive à nous surprendre là où on s’attend le moins, le monde des vestales protégées par le secret n’échappe pas aux rebondissements et aux intrigues de l’histoire.
La maitresse de Rome est un roman à l’univers très bien construit et on découvre une aristocratie sans limite, des esclaves plus intelligents car privés de la surenchère du paraitre. Un monde où les jeux de gladiateurs sont épiques mais dérangeant aussi.
Je me suis plus d’une fois énervée, je me suis sentie lésée et j’ai ressenti cette peur d’être manipulée ! Le temps de six cents pages, le Colisée de Rome n’était plus la ruine de nos cartes postales.

La maitresse de Rome est un roman qui se dévore et qui se visualise très facilement. Notre imagination nous aide à se confronter aux dangers et aux amours. Des personnages qui mêlent leur histoire à la grande Histoire : virtuose. Kate Quinn encourage le lecteur à découvrir quel sera le Rome demain et on commence à l'entrevoir dans ce premier tome.

TOME 0 { Les héritières de Rome }
TOME 2 { L'impératrice des sept collines }



Vous aimerez aussi

35 commentaires

  1. Je veux absolument le lire, j'adore ce genre de romans historiques :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Léa... Je crois que je ne vais plus te parler !! Comment est-il possible que tu ne l'aies pas lu ? :p

      Supprimer
    2. J'étais également choquée ! Léa doit ABSOLUMENT le lire ^^

      Supprimer
  2. Rohhhh, vous êtes toutes unanimes sur ce titre !!! Il est temps que je le découvre ! Ton billet est vraiment élogieux et très tentant ! Merci !
    PS : heureusement il est déjà dans ma PAL :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah sors le de ta PAL, il est super.

      Supprimer
    2. Rhhhoooo mais il FAUT le sortir de ta Pal !

      Supprimer
  3. Haaaa ! Quel beau billet qui parle tellement bien de ce si joli roman. Vraiment une très belle chronique que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire.
    Des gros bisous Tachas,
    Cajou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Cajou ! Merci à toi pour la découverte. Il me tarde de lire le second volet .. il fait partie de mes prochaines lectures.

      Supprimer
  4. J'en ai déjà entendu parler et rien que le titre m'intrigait. Lire ta chronique le motive encore plus pour le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller ! J'ai passé un super moment.

      Supprimer
  5. Je l'avais vu sur les blogs sans le noter mais je dois dire qu'il me tente bien maintenant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te le conseiller ! Il est super :) Plus d'excuse pour ne pas le noter.

      Supprimer
  6. Une bonne lecture, qui m'a laissé de bons souvenirs et m'a donné envie de découvrir la suite ! ! Pour autant, il y'a quelques invraisemblances qui m'ont gênée...Bon, après, c'est un roman, pas un cours d'Histoire sur Rome... ^^ Donc on peut pardonner à l'auteure d'avoir un peu extrapolé !! ;) Finalement, c'est un roman qui tient la route et fait passer un bon moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on ne lit pas un cours sur la Rome Antique donc on peut pardonner les extrapolations ! J'ai la suite dans ma PAL :)

      Supprimer
  7. Je note le titre! Ton billet est tellement expressif que ça me donne envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
  8. Je l'ai lu il y a longtemps, j'avais bien aimé mais sans plus :)

    RépondreSupprimer
  9. Une jolie chronique qui donne envie de découvrir ce roman historique.

    RépondreSupprimer
  10. C'est un roman que j'aimerai lire depuis un bon moment et ton avis ne fait que confirmer qu'il me le faut absolument. Je n'ai d'autant plus aucune excuse que je passionnée, férue de la Rome antique depuis ma plus tendre jeunesse.

    RépondreSupprimer
  11. Il est dans ma PAL, j'espère pouvoir le lire rapidement!!

    RépondreSupprimer
  12. J'en ai entendu tellement de bien que j'aimerai beaucoup le lire :)

    RépondreSupprimer
  13. Hum, pas le genre de lecture dont j'ai l'habitude, mais pourquoi pas après tout :) Tu en parles drôlement bien, c'est alléchant :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'aime beaucoup les romans historiques donc c'est vrai que lorsque ça me plait ! Je suis vite emballé mais l'histoire romaine n'est pas ma tasse de thé mais je l'adore en art, romans et séries !

      Supprimer
  14. J'ai lu Le serpent et la perle de cet auteur que j'avais beaucoup aimé. Comme tu le dis, ça se lit très bien et le tout est très imagé. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ce roman d'ailleurs, il sort dans les jours à venir en poche :3 J'ai hâte !

      Supprimer
  15. J'ai déjà croisé ce titre plusieurs fois mais j'hésite à tenter le coup ! Néanmoins ta critique va peut être me décider à l'acheter ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère vraiment ! Il est très bien et idéal pour cet été : évasion garantie ;)

      Supprimer
  16. Un premier tome qui a été un gros coup de coeur ❤
    j'ai toujours pas lus le tome 2 qui est portant dans ma pal :p mais je compte bien le sortir prochainement ^^
    merci pour ta chronique ✿

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi le deuxième tome dans ma PAL ! Il me tarde de le lire

      Supprimer

Me contacter


mdelivres[at]live.fr
Je ne réponds pas aux échanges de pub

Je lis en anglais

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Tachas has read 0 books toward a goal of 15 books.
hide

Lecture commune

[10/02/16 avec Shelbylee]
{ Tess of the d’Urbervilles de Thomas Hardy}