Suite Française

1.12.15


C'est une évidence si vous lâchez un lecteur dans un rassemblement comme le salon du livre, vous prenez le risque de l'interdit bancaire et des kilos de livres à porter à la sortie . En mars dernier, je me suis rendue avec ma jumelle au Salon du livre à Paris et après moult (oui j'utilise encore ce mot) aller-retour, au détour du stand Folio, j'ai été attirée par ce roman. Je connaissais l'histoire, l'ayant mis dans ma wishlist depuis quelques années. Il aura fallu attendre un salon et la sortie de l'adaptation pour que je me décide enfin à l'acheter. Mieux vaut tard que jamais mais ne faites pas la même erreur que moi : offrez-vous ce roman ! Un coup de coeur.



Irène Némirovsky { Folio } 2015
573 pages { langue française } 9,50 euros
Écrit dans le feu de l'Histoire, Suite française dépeint presque en direct l'exode de juin 1940, qui brassa dans un désordre tragique des familles françaises de toute sorte, des plus huppées aux plus modestes. Avec bonheur, Irène Némirovsky traque les innombrables petites lâchetés et les fragiles élans de solidarité d'une population en déroute. Cocottes larguées par leur amant, grands bourgeois dégoûtés par la populace, blessés abandonnés dans des fermes engorgent les routes de France bombardées au hasard… Peu à peu l'ennemi prend possession d'un pays inerte et apeuré. Comme tant d'autres, le village de Bussy est alors contraint d'accueillir des troupes allemandes. Exacerbées par la présence de l'occupant, les tensions sociales et les frustrations des habitants se réveillent…


"Heureux sont ceux qui peuvent aimer et haïr sans feinte, sans détour, sans nuance." - Irène Némirovsky

{Article long mais nécéssaire}


Attrapé dès les premières lignes, le lecteur plonge immédiatement dans un Paris sans dessus dessous pour suivre ces gens qui attendent la fin de l’alerte, ces exilés qui fuient l’occupation. Des français de tout horizon qui sous la plume d’Irène Némirovsky se croisent, se côtoient, s’ignorent dans le chaos le plus total. La guerre arrive dans les villes et les campagnes.
Suite Française est certainement un des romans les plus justes que j’ai lu depuis le formidable Guerre et Paix de Léon Tolstoi. Un énorme coup de coeur pour ce portrait sincère de la société française. Laissant de coté ses rancunes, sa condition précaire, c’est avec honnêteté qu’ Irène Némirovsky livre ses mémoires, la mémoire de la France. Entre les collaborateurs, les amours, l'amitié et les trahisons – Suite Française dresse une image vivante de cette France prise dans les griffes de la guerre.

Le lecteur cherche à comprendre, à cerner ces français : du soldat évadé de prison à cette mère qui pleure un enfant, un époux.
Il est facile pour nous de blâmer ou de saluer les faits mais quand est-il de ceux qui font l’histoire ? De ces acteurs de la vie quotidienne ? Irène Némirovsky arrive à laisser transparaitre cette impression de déjà vu que les français semblent ressentir. Presque par fierté, la résistance à l’ennemi se fait personnelle et intérieure.

Suite Française se compose de deux parties, la première Tempête en juin s’attache à suivre les fuites de plusieurs familles, allant du riche avare à l’écrivain mégalomane en passant par un couple d’employé de bureau à celle d’une famille de bourgeois. Couronné de succès ou non, Irène Némirovsky dénonce les attitudes de certains vis à vis du peuple et ce voile d’illusion que certains gardent encore. On partage les angoisses des Michaud, ce couple quittant la capitale et qui espèrent secrètement croiser le chemin de leur fils Jean-Marie, soldat pour s’assurer de sa santé. On suit la pieuse bourgeoise Madame Péricand qui doit s’habituer à un confort précaire. Comme une pièce de théâtre, malgré la peur, les classes sociales semblent cohabiter mais jamais se mêler.
Pourtant, transparait dans chaque individu cette limite : on s’imagine aisément ceux qui collaboreront et ceux qui résisteront. Dans chaque personnage, l’auteur y met une force de conviction, une vision de la guerre et libre au lecteur d’apprécier ou non l’individu dépeint.
J’ai particulièrement aimé ce sentiment que chaque personnage livre une bataille personnelle contre l’ennemi mais qu’en même temps le patriotisme, les rancunes des autres guerres demeurent encrées dans les mentalités des anciens et que la notion de « défendre la patrie » devient de l’héroïsme pour les plus jeunes.
Cette partie m’a semblé très noire, le lecteur est confronté à cette réalité. A travers la vision de nos personnages, la guerre semble plus réelle. Irène Némirovsky montre dans cette première partie que la peur est l’essence des hommes.

La seconde partie Dolce, plus courte est pour moi celle qui m’a tenu en haleine. Irène Némirovsky nous invite à suivre un village occupé. Beaucoup plus intime, on suit le quotidien de ces habitants qui vivent dans la crainte de perdre leur confort, d’être arrêté aussi. Au delà de devoir côtoyer et d’héberger dans leurs maisons l’ennemi, ces villageois doivent mettre de coté leur aversion à ces hommes qui occupent la place d’un disparu, un prisonnier, d’un soldat. Irène Némirovsky pose aussi la question : où est l’homme, où est l’ennemi sous cet uniforme vert ?
Une seconde partie plus romancée qui narre aussi le début d’une relation intime entre Bruno, un lieutenant allemand et la jeune Lucille, française épouse d’un soldat prisonnier.
Suite Française laisse agir ses personnages avec sincérité et justement c’est cette absence de jugement qui plonge le lecteur lui même dans cette peur. Le roman parle de cette lutte intérieure pour ces hommes et ces femmes partagés entre l’idée de trahir son pays et celui d’être humain.

Un immense coup de foudre pour ces personnages et cette jolie image qu’Irène Némirovsky dépeint avec de petits détails : la musique qui réunit universellement et cette attachement aux mains. Une main pour caresser une femme mais une main aussi qui à tuer des hommes. Brillant.

Suite Française est certainement un roman qui va longuement me marquer.
Merci Irène Némirovsky d’avoir laissé pour les générations à venir, un témoignage troublant d’amour pour cette France qui n’a pas su vous protéger. D’avoir su écrire les hommes et les femmes avec sincérité et justesse.

Suite Française est un roman porteur d’une force inouïe, un roman conscient et formateur.
Les notes à la fin de mon édition permettent de connaitre les ébauches des parties que l’auteur voulait ajouter. On ressent vraiment la volonté de l’auteur à faire de ce livre un roman épique, presque un guide sur sa vision de la société. Quelques notes m’ont séduit et j’avoue que les perspectives envisagées m’ont plu dans leur ensemble.


Vous aimerez aussi

27 commentaires

  1. Je n'avais pas trop aimé la sirène du pacifique de l'auteure mais je tenterai peut être celui-ci ! En tout cas,bel avis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! Je te conseille vivement ce roman :) Tu as écrit un avis sur La sirène du Pacifique ? Je vais fouiller sur ton blog ^^

      Supprimer
  2. Ce roman est magnifique, je l'ai lu aussi. En plus j'ai la très belle édition Denoël. (J'ai vu le sublime film également) :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me tarde de voir le film ! Oui l'édition Denoël était sublime mais quand j'ai vu le poche, c'était plus dans mon budget salon (j'avais déjà acheté 4 GF mdr)

      Supprimer
    2. Je comprends, moi je l'ai eu en sp lol

      Supprimer
    3. hihi ! Oui, c'est bien les SP pour les GF :)

      Supprimer
  3. Très belle chronique ! J'ai lu Suite française il y a quelques mois et j'ai adoré aussi cette lecture. J'ai aussi été très touchée par le récit et par tous les sentiments décrits. Et comme toi j'ai beaucoup aimé les notes à la fin du livre sur les manuscrits d'Irène Némirovsky et sur ce qu'elle avait prévu d'écrire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui, un récit très touchant ! Je vais allé lire ton avis :)

      Supprimer
  4. Ta chronique est absolument géniale! Le livre est dans ma PAL depuis un petit moment, mais je pense qu'il va vite y en sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho Merci ! Ah oui, il faut le sortir de ta pal ! J'espère que ma jumelle va le sortir rapidement car je l'attends pour regarder le film et je suis pressée hihi

      Supprimer
  5. Quel article enflammé :) on sent que tu as aimé ce livre <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! J'ai adoré !!! :) J'ai hate de lire ton avis :)

      Supprimer
  6. Ah là là ce livre !! Ça fait un bail qu'il me fait de l’œil ;) Et ta chronique bravo ! Il n'y a plus à hésiter à lire ce roman qui je pense rejoindra bientôt ma PAL ...

    RépondreSupprimer
  7. Je sais que le film tiré du livre d'Irène Némirovsky n'a pas forcément été encensé par la critique mais les divers avis que j'ai pu lire ou voir au détour d'un site web ou d'une émission télé auront au moins eu le mérite de me donner envie de m'intéresser au livre et ta chronique ne donne qu'une envie : foncer et le lire ! !

    RépondreSupprimer
  8. Une de mes prochaines lectures VF...donc CHUT ! ;)

    RépondreSupprimer
  9. Oh comme je te comprends Natacha ! J'ai adoré ce roman lorsque je l'ai lu cet été. Tu as raison, les notes à la fin de cette édition sont très intéressantes en plus.
    Un des plus gros coups de coeur pour moi de cette année!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ce roman fut aussi un coup de coeur cette année !

      Supprimer
  10. J'ai lu tellement d'avis positifs sur ce livre que je le veuuuux :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Léa laisse toi tenter ! Il est super :)

      Supprimer
  11. Je repasse ici pour voir si tu as répondu à mon commentaire mais j'ai l'impression qu'il n'a pas été pris en compte. Mon iPad me joue parfois des tours quand je mets un commentaire.

    C'est un roman qui me fait envie depuis de très nombreuses années mais, à chaque fois que je vais à la librairie, j'oublie tout simplement de le prendre. Le film me fait très envie également mais j'attends de lire le roman avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu ton commentaire mais j'avais ce soucis avec mon mac et en fait, il s'agit de la version. J'ai fait une mise à jour et depuis ça remarche sur blogger. J'attends qu'Aurélie ait lu le roman pour voir le film et j'ai hâte.

      Supprimer
  12. Tu donnes clairement envie ! Heureusement pour moi, j'ai l'exemplaire de mes parents sous la main, et j'essayerai de le lire en 2016 ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui lis le Alicia !!! Je pense qu'il te plaira

      Supprimer
  13. Ta joie vis-à-vis de ce livre est communicative. Je l'avais déjà vu sur le blogosphère mais cela conforte mon idée de le lire - plus que jamais même ! :-D

    RépondreSupprimer

Me contacter


mdelivres[at]live.fr
Je ne réponds pas aux échanges de pub

Je lis en anglais

2016 Reading Challenge

2016 Reading Challenge
Tachas has read 0 books toward a goal of 15 books.
hide

Lecture commune

[10/02/16 avec Shelbylee]
{ Tess of the d’Urbervilles de Thomas Hardy}